Marketing de contenu web : les chiffres qui défrisent la publicité !

Marketing de contenu web : les chiffres qui défrisent la publicité !

« Mon marketing de contenu web, bien plus qu’une publicité ! » Bien plus ? C’est à dire ? J’utilise volontairement l’une des plus mauvaises formulations publicitaires surexploitées pour attirer votre attention, et valoriser le content marketing, chiffres qui décoiffent à l’appui !  Pour les novices, pas de panique : suivez ce lien où j’explique en images l’intérêt de développer votre marketing par vos contenus web, notamment à travers votre blog et les réseaux sociaux.

Mon content marketing plus rentable que la publicité ? Non, pas possible ?

Et si (certains publicitaires arrivistes en perdent déjà leurs bigoudis) :

  • En respectant une approche de marketing entrant, le marketing de contenu web attire 54% plus de prospects que le marketing traditionnel.
  • Le coût d’acquisition d’un client revient 61% moins cher.
  • Le marketing de contenu web génère ainsi 3 fois plus de prospects qu’avec la publicité pour le même investissement.
  • Vos contenus restent consultables sur le web ! Vous ne payez pas (de nouveau) pour les (re)diffuser, comme avec la publicité en ligne.

marketing-de-contenu-web-plus-rentable-que-la-publicite-les-annonceurs-sont-les-pigeons

Vos contenus web sont plus visibles qu’une publicité

Si vous avez investi tout votre budget de communication dans la publicité, vous n’avez pas fini d’avoir mal aux cheveux :

  • Vos contenus améliorent considérablement votre référencement naturel (SEO), c’est-à-dire votre visibilité dans les résultats de recherche. La publicité s’évapore en ne laissant aucune trace sur le web… abracadabra, pfuitt, il n’y a plus personne !
  • 53% des publicités affichées sur des sites ne sont pas vues par les internautes.
  • Le marketing de contenu web apporte une valeur utile à l’internaute, à vos clients. La publicité interrompt au lieu d’apporter une valeur ajoutée à l’internaute.
  • Les internautes passent plus de temps sur votre contenu web puisqu’il est consultable à volonté ! La publicité ne détient qu’une attention éphémère, pendant une courte période.

Proposer un contenu unique, qualitatif et original est l’une des conditions essentielles pour développer sa visibilité web, d’après l’étude « SEO Factors » sur les critères de référencement (menée par 46 experts francophones, lien plus bas).

Le contenu web, unique, original et de qualité, est le premier critère de visibilité sur le web.

Un ras le bol évident de la publicité intrusive

Popup, publicités lowcost « poil à gratter » et intrusives, ratées, mal traduites ou mal adaptées en français, ennuyeuses, font le succès de logiciels antipub. La permanente et les paillettes publicitaires continuent à perdre de leur pouvoir de séduction :

  • La publicité sur les réseaux sociaux exaspère déjà 68 % des Français en 2013.
  • En 2014, la publicité en ligne perturbe la navigation. Pour 8 Français sur 10, c’est une nuisance !
  • Le nombre d’internautes qui bloquent la publicité bat tous les records en 2015. Les internautes détestent plus que jamais les bannières et savent désormais s’affranchir des formats intrusifs.

En France 5,7 millions d’internautes actifs mensuels bloquent les publicités grâce à des logiciels bloqueurs de pubs.

Les internautes publiphobes, et qui bloquent donc les publicités en ligne, sont de plus en plus nombreux. Sur le schéma ci-dessous, on visualise très nettement que leur nombre augmente depuis 2010 et d’une manière exponentielle depuis 2013… soit au total + 842 % en 5 ans !

Les publiphobes entrent ainsi en résistance en adoptant différents comportements, selon leur degré de connexion à la technologie :

  • Ils réagissent de manière fonctionnelle et utilisent des solutions techniques pour bloquer et éviter la publicité en ligne.
  • Ils s’indigent et vont jusqu’à boycotter une marque, question d’idéologie.
  • Ils s’énervent face à l’exposition forcée à la publicité, quittent le site pour aller sur un autre (coucou la concurrence).
  • Ils ne font rien et restent passifs. Ils attendent que la publicité « se passe », comme une fatalité inévitable.

Votre marketing de contenu web, c’est un marketing plébiscité.

Ce rejet de la publicité intrusive (et d’un marketing promotionnel trop agressif) favorise la visibilité d’une communication plus authentique, plus naturelle, que l’internaute choisit au lieu de subir. L’efficacité et la puissance du marketing de contenu web affichent ainsi quelques chiffres révélateurs, puisque sa vocation est d’être utile avant tout :

  • 46% des acheteurs en ligne utilisent les médias sociaux pour se décider (via la recommandation sociale « de confiance » ou par un contenu à valeur ajoutée),
  • 70% des consommateurs préfèrent découvrir une entreprise par un article de blog que par une publicité,
  • 81% des consommateurs font confiance aux informations et conseils donnés sur des blogs,
  • 72 % de responsables marketing jugent le content marketing plus efficace que la publicité,
  • les entreprises qui ont un blog génèrent en moyenne 55% plus de trafic, et 126% plus de prospects que celles qui ne bloguent pas.

Imaginez avec un peu d’humour (vous en avez, le rire est le propre de l’Homme), ce qu’un blog professionnel peut déclencher en terme de trafic (nombre de visiteurs) s’il prodigue de bon conseils sur l’expertise de l’entreprise :

marketing-de-contenu-web-utile-avec-un-blog

A coup sûr, ces jeunes internautes ont aussi noté l’adresse du point de vente, et ne manqueront pas de demander à leurs parents une visite récurrente afin d’acheter les meilleurs accessoires indispensables à la pratique de leur passion…

Soyons transparents

Oui, dans le passé, j’ai moi même travaillé dans le secteur de la publicité, du marketing relationnel (opérationnel, etc.), pour tout type de dispositif dit « print » (imprimés), digital (web et/ou social media). Que les professionnels de ces disciplines ne voient rien de personnel dans cet article (sauf les escrocs « assumés » qui se reconnaîtront) : j’ai eu beaucoup de plaisir à collaborer avec certains spécialistes dotés de qualités relationnelles exceptionnelles, associées à des esprits brillants par leur intelligence et la pertinence de leurs idées, car leur raisonnement prend toujours en compte l’expérience de l’utilisateur final.

Je suis simplement aujourd’hui convaincu que les savoir-faire et métiers issus des agences peuvent servir de manière plus utile et pertinente les intérêts des entreprises (de leur marque) et ceux de leurs clients (et que les mauvaises pratiques vont se faire de plus en plus rares) en mettant le lecteur, l’utilisateur au centre. Je pense particulièrement aux potentiels sous-exploités et mal considérés des créatifs en communication de tous poils (graphiste, directeur artistique, concepteur-rédacteur, rédacteur, créateur de contenu vidéo, …) qui souhaitent donner plus de sens à leur travail, qui sont animés par cette valeur utile pour l’internaute dans l’expression de leur dur labeur. Ce sont souvent eux les meilleurs stratèges en matière de création de contenu.

De même qu’un planneur stratégique digne de ce nom vous l’exprimera sans détour : il est aujourd’hui devenu indispensable de mettre en place des pratiques de communication (et marketing) qui respectent vos lecteurs.
En s’inscrivant dans cette démarche, tout le monde y gagne.

Mes sources !

Cet article reprend des données chiffrées issues de différentes sources, dont certaines études nord-américaines éloquentes sur l’efficacité du marketing de contenu web dans cette région. Je les ai réunies afin de mieux vous éclairer. Au delà des chiffres (une étude chasse l’autre), mon intention est de mettre en lumière une vérité qui brille de plus en plus par sa logique : votre marketing par vos contenus web tisse des liens plus forts et plus durables qu’une publicité éphémère. Tous les indicateurs sont formels (ça clignote !). Vous pouvez consulter les provenances de ces informations en suivant ces liens et vous forger votre propre opinion à la racine en lisant :

Prêt(e) à mieux communiquer avec votre public en développant des contenus de qualité ? 
Je ne suis pas coiffeur, mais je peux vous aider !

Dans mon prochain article, vous découvrirez des stratégies de contenus lumineuses qui ont rencontré un réel succès sur les blogs et/ou les réseaux sociaux. Pour ne pas rater cet article, inscrivez-vous à la newsletter : vous serez averti(e) par e-mail dès sa publication !

NEWSLETTER
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir les derniers articles par mail.
Cet article vous plaît ? Lisez le prochain !

Grégory Coste

Consultant en communication, stratégie et conception éditoriale, adepte d'un marketing utile et authentique, je vous aide à mieux communiquer et à développer votre marketing par des contenus bien pensés et orientés utilisateur.



3 Comments

  1. Bonjour Grégory,

    Sur le long terme en effet, le content marketing l’emporte souvent sur la traditionnelle publicité, mais il ne faut pour autant pas oublier qu’en phase de lancement, il ne faut pas s’attendre à des résultats miracles sans aucune forme de publicité.
    Par ailleurs, certaines thématiques fortement disputées peuvent avoir encore intérêt à recourir de temps à autres à la publicité.
    Qu’en pensez-vous?

    Cordialement,

    Bruno

  2. Bonjour Grégory,

    Ecrire du contenu, certes mais qui est lu par qui ?

    Il faut bien à un moment ou un autre faire la publicité de ses contenus sinon ils ne sont lus par personne et on est dépendant de Google pour amener du trafic dans les années après l’ouverture du site !

    Amicalement
    Patrick

  3. Bonjour Bruno, bonjour Patrick,

    A juste titre, vous soulevez la question de la visibilité de ses contenus, et évoquez des « formes » de publicité…
    Je partage votre avis : il n’y a pas de miracle sans investissement en terme de travail (ni sans budget, le contenu se paye à sa juste valeur !) et c’est sur le long terme que le contenu devient efficace, versus la publicité (achat d’espace). Il faut évidemment rendre ses contenus « visibles » pour être lu.

    Après, c’est effectivement au cas par cas, suivant le secteur d’activité de l’entreprise et en fonction de son environnement concurrentiel qu’il faut réagir : zéro présence web = achat d’espace pub pour exister ?

    La réponse demeure tout de même nuancée : sans contenus de qualité, on est rien, on n’existe pas, on ne peut diriger un clic sur une pub vers du vide. Tous mes confrères référenceurs, traffic managers sont unanimes à ce propos : si vous n’avez pas de contenus (de qualité), ne faites rien !

    Pour aller plus loin, je vous invite à lire ces 3 liens pour alimenter vos réflexions personnelles :
    http://sco.lt/5I8Zft
    http://sco.lt/5qYRCD
    http://sco.lt/7op9TV

    Merci pour votre intérêt.
    Une belle journée

    Grégory

Laissez un commentaire :

%d blogueurs aiment cette page :